cropped-MAMANS-LOUVES-LOGO-1
Chargement...

Chers parents, chères familles, chers enseignants et à tous ceux qui nous suivent et nous soutiennent merci !
Cette année le site Internet des Mamans Louves fait peau neuve, volonté d’être toujours plus efficaces dans la diffusion de l’information.
Plus de clarté, de la nouveauté, c’est pour vous que notre merveilleuse équipe web a travaillé, afin de rendre agréable votre navigation !
Un grand merci à eux, et à vous tous pour votre précieux soutient.

L'équipe des Mamans Louves 🤜🏼💜🤛🏼.

Instruction en Famille IEF

L’instruction en famille est un droit que nous défendons et nous soutenons toutes les associations spécialisées qui œuvrent chaque jour pour rétablir ce droit fondamental pour les familles.

La loi LOI n° 2021-1109 du 24 août 2021 confortant le respect des principes de la République, loi dite “séparatisme” a été promulguée le 25 août 2021 et le Conseil constitutionnel a validé le régime d’autorisation pour l’instruction en famille :

LOI n° 2021-1109 du 24 août 2021 confortant le respect des principes de la République (1) – Légifrance (legifrance.gouv.fr) : Chapitre V, Section 1 (Articles 49 à 52)

Désormais, depuis la rentrée scolaire 2022, le régime déclaratif a été supprimé pour être remplacé par un régime dérogatoire. En clair, les familles qui souhaitent choisir un autre mode d’instruction pour leurs enfants, se retrouvent suspendues au bon vouloir des inspections académiques.

L’Etat se substitue ainsi à des décisions qui reviennent de plein droit aux parents, piétinant chaque jour un peu plus notre autorité parentale. Cette prise en otage de l’autorité parentale n’est pas seulement constatée au niveau des décisions médicales mais à bien d’autres niveaux et l’instruction en famille en est l’exemple parfait, cela n’étant pas sans inquiéter les familles.

Nous rappelons que cette abrogation de loi s’est faite dans des conditions tant inacceptables, que révélatrices des méthodes peu scrupuleuses du pouvoir en place. Il été prétendu que ce droit devait être revu pour lutter contre le séparatisme. Or, le rapport censé prouver le prétendu lien de causalité entre la radicalisation et l’IEF n’était pas accessible avant vote. Il a donc été demandé aux députés de voter une loi, sur la base de rien. Cela va donc au-delà du fameux « on peut discuter de tout sauf des chiffres »…

En tant que parents, si vous souhaitez sortir vos enfants du cadre de l’éducation nationale, vous n’êtes plus légitimes à en décider. Pourtant plusieurs raisons pourraient vous conduire à vouloir déscolariser vos enfants :

  • La qualité de l’enseignement, qui est remise en question par les syndicats d’enseignants eux-mêmes, puisque là aussi il y a désertification de la profession. Et en réponse à ce problème vous avez sans doute tous été spectateur du gouvernement organisant des speeds dating pour remplir les salles de classes d’enseignants non qualifiés….
  • Épargner vos enfants des mesures sanitaires, que l’on sait délétères vous l’aurez compris
  • Ne pas être en phase avec les idéologies enseignées, puisque nous voyons désormais l’introduction dans les écoles de nouvelles théories comme celles du genre ou encore le matraquage du sacro-saint via des cours de vaccination dès l’âge de 6ans ainsi que les fameux débats-orientés (autrement appelés « dogmes »).

D’autant plus que nous savons que Jean-Baptiste Maillard, secrétaire général de Liberté éducation, soulignait en février 2022 que : « Plus de 98% des enfants instruits en famille satisfont les attendus du socle commun de connaissances. Mieux : pour la dernière année étudiée, seulement 0.09% de ces enfants font l’objet d’une injonction de rescolarisation et aucune pour radicalisation ou séparatisme. »

«La bataille pour la liberté de l’instruction en famille ne fait que commencer» (lefigaro.fr)

Une proposition de loi a été déposée le 20 Septembre 2022 par les députés Marie-France LORHO, Roger CHUDEAU et leurs collègues pour rétablir le droit à l’instruction en famille et nous espérons vivement qu’elle sera adoptée :

Pour retrouver de nombreuses ressources et informations, mais aussi si vous rencontrez des difficultés dans vos démarches ou si vous avez besoin d’aide, des associations spécialisées qui défendent les intérêts de l’IEF, peuvent vous accompagner :

 
Retour en haut